Les frais bancaires ne sont pas une fatalité

Les frais bancaires obéissent à des réglementations strictes. Ils se prévoient et se contrôlent pour peu que l’on soit un peu attentif à ce que recouvrent les différentes commissions ou autres frais de mise en place de prélèvement.

Les frais bancaires jouent souvent un effet de surprise lorsqu’ils n’ont pas été prévus. Les services bancaires sont payants et représentent environ 50 € annuellement pour le fonctionnement classique d’un compte chèque. Au-delà, la facture grimpe rapidement, selon des tarifs propres à chaque banque. Pour limiter ses frais bancaires, il s’agit dans un premier temps de mieux choisir sa banque et de vérifier si les services facturés correspondent réellement à ses besoins. Ensuite, rien n’interdit de négocier avec son banquier les tarifs de ses produits et services.

Rationaliser ses frais bancaires

Pourquoi payer 3 fois plus cher un service ou un produit bancaire alors que d’autres banques fournissent les mêmes prestations à des tarifs plus avantageux ou dans le cadre d’offres plus étoffées ? Un tour de marché s’impose régulièrement pour vérifier la compétitivité de sa banque sur les services auxquels on recourt habituellement, comme par exemple la cotisation de sa carte bancaire.

Vous avez dit services ? Les banques ont pris l’habitude de proposer des packages de produits et services moyennant une cotisation à un prix forfaitaire plus avantageux que l’ensemble des produits souscrits à l’unité. En regardant de plus près, on peut s’apercevoir que l’offre inclut des produits et services que l’on n’utilise pas. Le guide tarifaire de la banque est un excellent outil pour vérifier combien coûte hors forfait les services que l’on utilise réellement et comparer ce montant à la cotisation du forfait. Un package plus cher doit être résilié.

Ses frais bancaires pourront également être allégés en vérifiant systématiquement ses relevés de compte. L’automatisation des traitements n’est pas indemne d’erreurs et on peut toujours se faire rembourser une anomalie.

Procéder par le site internet de la banque

Les opérations courantes, types virement, peuvent être ordonnées depuis le site internet de la banque. Qu’il s’agisse de la mise en place d’un virement permanent vers un autre compte, d’un prélèvement ou même d’achat de titres en bourse, ces opérations de gestion menées par le titulaire du compte lui coûtent moins cher que si elles avaient été demandées au guichet. Cela dit, l’accès au site web de la banque n’est pas toujours gratuit. Ce service dépend des enseignes.

Négocier le tarif des produits et services bancaires

Il est possible d’obtenir une réduction du tarif de la cotisation de carte bancaire, se faire offrir certains services ou encore se faire accorder le remboursement de certains frais. Les agents commerciaux disposent de marges de négociation souvent méconnues et en cas de refus, il suffit de s’adresser au directeur d’agence.

A négocier absolument, l’autorisation de découvert. Lorsque le compte chèque est souvent débiteur, les jours de découverts coûtent très cher, avec un taux d’agios de 16 à 18%, et sont renchéris par des frais d’intervention pour chaque opération. En effet, toutes les transactions au débit supposent l’accord préalable d’un employé de la banque.

En obtenant un découvert autorisé d’un nombre limité de jours par mois pour un montant maximal convenu, le taux des agios tomberaient de 10 à 12% tout en échappant aux frais pour incident de paiement.

Vous pouvez également lire d'autres articles du même acteur :

Les Français toujours peu satisfaits de leur banque restent toutefois plus attachés aux établissements traditionnels

S’agissant d’un sujet délicat à aborder, l’opinion des usagers sur les banques ne reflète généralement pas un avis très favorable à l’égard de ces dernières, la société de conseil et de recherche en marketing, également spécialiste de la mesure de (Lire la suite…)

Des tarifs bancaires qui varient mais qui restent globalement un peu trop coûteux

Venant tout juste de paraître les résultats d’une étude portant sur l’évolution du coût des produits et services bancaires depuis 2009 permettent de dresser un bilan mitigé, certains d’entre eux montrant de réels progrès, tandis que d’autres, en revanche, affichent (Lire la suite…)

AXA Banque facilite l’utilisation des logiciels de gestion de compte avec son nouveau service Téléchargement Web

Grâce au développement de l’informatique et à l’équipement toujours plus important des Français en matériel et connexion Internet haut débit, les solutions pour optimiser son budget sont aujourd’hui particulièrement nombreuses, permettant ainsi à chacun de trouver la formule la plus (Lire la suite…)

Breizh Banque partenaire du festival « Les IndisciplinéEs »

Prévu pour se dérouler, du mercredi 9 au samedi 12 novembre 2011, à Lorient, « Les IndsciplinéEs » constitue l’un des événements bretons majeurs de l’automne. Regroupant toujours plus d’artistes, parmi lesquels, cette année, Herman Düne, Keren Ann, ou encore Yuksek, ce (Lire la suite…)